AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 (LIBRE) Non, je faisais un câlin au sol !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Modérateur
Messages : 85
Argent : 148
Date d'inscription : 30/10/2016
Age : 65
Localisation : Bonne question !
MessageSujet: (LIBRE) Non, je faisais un câlin au sol ! Lun 10 Juil - 22:09

Emmeline courrait, courrait et courrait. En même temps, n’étais-ce pas là le but d’un jogging ? Elle courrait dans un parc qu’elle avait découvert dans la ville durant l’une de ses patrouilles pour dénicher une trace maléfique et la détruire aussitôt. Cet espace verdoyant lui avait fait du bien, et elle avait fait une brève pause pour respirer une grande gorgée d’air. C’est à partir de ce jour, que chaque jour, elle courrait dans ce grand espace que la ville lui fournissait. Elle était une Auror, même si son travail demandait qu’elle en connaisse un rayon sur des sortilèges d’attaque et de défense, mais parfois, dans certains cas, la magie n’aidait d’aucune aide, et seules les aptitudes physiques étaient utiles. Quand la force entre deux personnes n’est pas égale, être agile pouvait sauver la mise.

Emmeline était donc vêtue d’une combinaison noire et faisait le tour du parc en courant. Elle n’était qu’à son premier tour, mais elle savait qu’elle ne devait pas arrêter avant le cinquième. Seulement, la divination ne faisait pas partie des cours qu’elle avait suivi à Poudlard, jugeant cette discipline sans intérêt, et donc elle n’avait pas pu prévoir que sa séance matinale de sport se finirait de cette manière.

De violentes rafales de pluie s’étaient abattues sur la ville la veille, et le vent avait été violent. Ainsi, de nombreux arbres avaient été déracinés par cette puissance et jonchaient désormais la route. Emmeline, profondément dans ses pensées, n’avait pas vu ce tronc d’arbre qui traînait au milieu du chemin et elle se prit les pieds dedans. N’ayant pas le temps de se rattraper, elle fit tourner ses bras dans le vide et finit quand par tomber nez le premier dans la boue, grommelant. Au loin, elle entendit une voix aimable lui dire :

« Vous êtes tombée ? »

Enervée qu’on l’ait aperçue en mauvaise posture, Emmeline releva juste la tête pour répondre :

« Non, je faisais un câlin au sol, vous n’avez pas d’autres stupides questions en stock ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
« A bloody demon »
Messages : 118
Argent : 302
Date d'inscription : 07/08/2017
Localisation : Crossover Town

Feuille de personnage
Inventaire:
Pouvoirs et capacités: Ce que l'imagination me permet !
True Love: Aucun
MessageSujet: Re: (LIBRE) Non, je faisais un câlin au sol ! Ven 18 Aoû - 19:36

La tempête qui s'était abattue sur CrossoverTown, hier, était bien la seule chose d'à peu près amusant qu'il se soit passé dans cette ville paradisiaque depuis mon arrivée. Je ne sais ni comment, ni pourquoi j'ai atterri ici, mais il semblerait que je ne sois pas le seul à me poser la question, et là où je trouve la situation encore plus étrange, c'est que personne ne semble tenter de rentrer chez lui. Bien au contraire, les habitants s'adaptent à la ville comme s'ils comptaient y refaire leur vie. Je n'étais peut-être pas en danger comme certains pouvaient l'être dans leur monde, mais je ne peux me faire à l'idée que chaque personne de cette fichue ville ait accepté son sort. Voilà comment agit un adulte lorsqu'il se dit ne pas avoir d'autre choix : il accepte. Il s'adapte. Il s'intègre à une société qui, initialement, n'était pas la sienne. Mais ce serait mal me connaître que de me penser comme ça. Je suis un enfant éternellement jeune et éternellement immature, sans responsabilité. Et c'est là où je ferais toute la différence. Je ne m'adapte pas. Je change les choses.

En sortant du petit appartement dans lequel je viens de passer ma première nuit, je m'en vais admirer les dégâts des rafales de la veille. Ma tenue reste la même qu'avant et je ne compte pas la changer pour le moment. Les personnes viennent plus vite vers toi lorsqu'ils te pensent nouveau, te donnant ainsi les informations nécessaires de cette ParadiseTown. Et des informations, c'est justement ce dont j'ai besoin. Plus je me ferais passer pour le gentil petit garçon qui a perdu son monde si beau et plein de couleurs, plus les autres m'aideront à avoir ce que je veux. Une réputation se construit vite dans un endroit où personne ne te connait et j'ai toujours aimé jouer le rôle de la victime… Le retournement de situation est encore plus drôle.

Le chemin que je suis me conduis dans un parc qui a, au vu des dégâts, bien souffert de la tempête. Certains arbres se trouvaient déracinés et s'étalaient au beau milieu de la route, bloquant le passage à bon nombre de coureurs. Un d'eux ne semblait pas avoir vu l'énorme obstacle qui l'empêchait d'avancer et s'effondra, à plat, au sol. Je me retins de rire, au loin, avant de m'approcher pour engager une discussion. Voyons… que dirait une personne aimable dans un de ces cas-là ?

"Vous êtes tombée ?"
Elle me répliqua vivement en se relevant.  Je remarquai sa gêne et sa colère dans sa question ironique.

"Je suis désolé, vous avez raison. Répondis-je en me râclant la gorge, tête baissé. C'était une question stupide. Hum… vous allez bien ?"

C'était bien vrai. Je n'ai pas assuré sur ce coup, mais la situation en demeurait d'autant plus amusante...

_________________
Vous êtes si adorables
Difficile de savoir qui tuer en premier
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
La Maîtresse du Temps et de l'Espace
Messages : 99
Argent : 81
Date d'inscription : 17/08/2017
Age : 31
Localisation : En Suisse.

Feuille de personnage
Inventaire:
Pouvoirs et capacités: Possède toutes les capacités des Seigneurs du Temps.
True Love: Si je vous le disais, je devrais vous tuer.
MessageSujet: Re: (LIBRE) Non, je faisais un câlin au sol ! Sam 19 Aoû - 8:19


Non, je faisais un câlin au sol !
LIBRE
feat.
MISSY


 

 



 

 

This city is a good playground for a Time Lady. I know how to have fun, humans are my favorite toys. You have to distract me because ... It became so bland in my friend the Doctor. Don't worry the Mistress has more than one turn under her umbrella.

Jamais, je ne pourrais m’adapter à cette nouvelle vie, vivre comme une vulgaire humaine est une insulte à ma grandeur. Me retrouver bloquée ici me dégoute et me répugne au plus haut point. Et plus cela va m’énerver et moins que je vais être conciliante avec ces misérables avortons qui pensent avoir le moindre intérêt. Je m’ennuie horriblement ici sans le Docteur avec qui jouer. Je préférais retourner sur Gallifrey même si cela implique de me retrouver une énième fois en prison. Et d’y subir des sévices …

Chassons ces mauvaises pensées de mon esprit, nous avons bien des choses à faire. Je ne suis pas une gentille fille, mais une mauvaise fille. Affichant un mauvais sourire à mes lèvres, je me promène en ville pour savoir ce qu’il s’y passe. Et … Il n’y a rien de bien intéressant. À part une tempête qui s’est abattue lors de mon arrivée. Est-ce une façon de me souhaiter la bienvenue ? Peut-être après tous les Seigneurs du Temps sont capable de modifier le climat à leur guise.

J’ai grandement envie de m’amuser et quand Missy a une idée en tête, elle le fait ! Me promenant dans les ruelles, je tombe sans le vouloir né à né avec une femme qui se vautre lamentablement devant mes yeux et celui d'un jeune homme.

- Vous êtes tombée ? lui demande le jeune homme.

Je pouffe de rire sans aucune gêne ! Enfin un peu d’action dans cette ville ennuyante à en mourir. Je me rapproche de ces deux-là avec un large sourire diabolique aux lèvres, je m’appuie sur mon parapluie tout en les fixant droit dans les yeux.

- Non, je faisais un câlin au sol, vous n’avez pas d’autres stupides questions en stock ? lui rétorque avec colère la jeune femme.
- Je suis désolé, vous avez raison. C'était une question stupide. Hum… vous allez bien ? lui dit le jeune garçon.
- Quelle … Question stupide ! Oui, elle va parfaitement bien … Cette femme vient tout juste de tomber lamentablement devant vos yeux. Et ce fut très drôle au passage, enfin de l’action dans cette ville ridicule. Vous devriez plutôt lui dire, la prochaine fois servez-vous de vos yeux ou de votre tête pour éviter de vous ridiculiser en public. Haha …
intervenais-je avec une ironie noir. 

Il faut toujours tous leur apprendre, ça en devient lassant à la longue. Mais cette situation indélicate pour la jeune fille me fait rire. Vous savez ce petit ricannement sadique et maléfique.   
© Gasmask


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Modérateur
Messages : 85
Argent : 148
Date d'inscription : 30/10/2016
Age : 65
Localisation : Bonne question !
MessageSujet: Re: (LIBRE) Non, je faisais un câlin au sol ! Sam 2 Sep - 9:07

Emmeline s’était beaucoup plus habituée à cette ville étrange qu’elle aurait pensé pouvoir le faire. Pendant ses études pour devenir Auror, pendant cette courte mais éreintante formation de trois ans, elle avait appris de nombreuses choses telles que l’art du déguisement, la filature, faire des cachettes, attaquer sans se faire voir, préparer le meilleur poison mais aussi l’antidote de ses nombreux poisons, et elle avait finalement appris l’adaptation. Elle s’était habituée à se fondre dans la masse dans différents pays aux coutumes très différentes de celles de son Ecosse natale, elle s’était habituée à supporter des températures pouvant varier dans le négatif ou bien au dessus de la barre du zéro. Donc, malgré son arrivée récente dans cette ville dont elle ignorait tout, elle continuait sa vie comme elle le pouvait, afin d’éviter de semer le doute sur elle, il ne fallait pas qu’elle se fasse remarquer. Mais dès qu’elle avait un moment, elle fouillait dans tous les grimoires de la bibliothèque de Poudlard afin de chercher le contre sort, car elle était persuadée que c’était un sort qui l’avait envoyé ici.

Donc, elle faisait tout pour garder la forme et pour cela, rien de mieux que quelques exercices physiques. Elle faisait désormais un footing tous les jours dans le parc de la ville, qu’il pleuve, qu’il vente, qu’il neige ou qu’il fasse plus de quarante degrés. Aujourd’hui, le sol avait beau être boueux, les arbres avaient beau jonchés les différents chemins, elle n’avait pas dérogé à ses habitudes. Mais elle aurait peut-être dû, cela lui aurait évité de se retrouver le visage dans la boue et éviter qu’elle se ridiculise devant des personnes qu’elle ne connaissait même pas. Un de ses inconnus lui demanda si elle était tombée. Emmeline n’était pas une femme à se mettre facilement en colère, très patiente habituellement, elle ne semblait plus l’être aujourd’hui et lui répondit plutôt froidement. Elle se sentait gênée et honteuse. Il finit par lui demandait comment elle allait.

« Bien merci, lui répondit-elle moins froidement, en sortant sa baguette pour se nettoyer. »

Mais une autre femme arriva, et beaucoup moins sympathique qu’avait pu paraître le jeune inconnu. Emmeline, aux premiers abords se méfia de cette inconnue. Elle répondit sèchement à cette nouvelle arrivée.

« Au risque de vous décevoir, je sais très bien me servir de ma tête et de mes yeux. Je l’avais vu cet arbre, simplement le sol glissait, Madame. »

Elle rangea vite fait sa baguette magique, maintenant qu’elle n’en voyait plus d’utilité mais la garda quand même à un endroit facile d’accès. Elle ne connaissait ni cet homme ni cette femme, et elle se méfiait d’eux. Elle devait être prête à se défendre à tout moment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
« A bloody demon »
Messages : 118
Argent : 302
Date d'inscription : 07/08/2017
Localisation : Crossover Town

Feuille de personnage
Inventaire:
Pouvoirs et capacités: Ce que l'imagination me permet !
True Love: Aucun
MessageSujet: Re: (LIBRE) Non, je faisais un câlin au sol ! Dim 3 Sep - 10:31


Faire semblant d'être gentil est l'un de mes jeux préféré. Se faire passer pour quelqu'un que nous ne sommes pas et finalement en récolter tous les intérêts. J'aime manipuler, jouer avec les personnes comme des poupées que je contrôle à ma guise sans qu'ils ne s'en rendent compte. Le plus pur des croyants en a fait les frais, mais il n'avait pas été le seul. Aujourd'hui je me retrouve dans cette ville avec des habitants de tous les genres. Ici, se faire passer pour ce que nous ne sommes pas n'est pas seulement un moyen de s'amuser, mais bel et bien un moyen de protection. On ne sait jamais qui peut surgir de derrière notre épaule… Et quand on parle de ceux-là, ils apparaissent justement de derrière nous. Tout d'abord une voix aux tons ironiques et étonnement cruelle puis, lorsque je me tournai en direction de celle-ci, une femme d'environ la cinquantaine si ce n'est plus qui se toisait devant nous, son parapluie en guise d'appui. Elle se moquait ouvertement tout d'abord de ma question, puis de la jeune femme. J'en restai surpris, sans un mot. Il fallait me le dire qu'il y avait quelques personnes amusantes dans cette ville ! Depuis mon arrivée, je ne suis tombé que sur des anges auréolés. Ce n'est pas trop tôt… Mais je ne vais pas sortir de mon jeu pour me joindre à elle, je finis toujours ce que je commence.

J'ignorai donc ses propos sarcastiques et me tournai vers la jeune femme qui venait sortir une baguette magique de je ne sais où. Elle se nettoya d'un seul geste, ce qui m'afficha un fin sourire surpris aux lèvres.

« Intéressant... » Me dis-je à part.

Serait-ce une sorte de fée ou de sorcière ? Je ne connaissais rien d'elle mais d'un seul coup, cette femme à première vue maladroite m'était déjà sympathique. C'est amusant comme la magie peut relier des personnes qui n'ont pourtant rien en commun. Elle répliqua au sarcasme de la troisième en même temps qu'elle rangea sa baguette. Je ne m'en préoccupai plus et revînt à elle.

« Ne l'écoutez pas. La défendais-je. La tempête a fait des ravages cette nuit et des dégâts pareils ont dû faire plus d'une victime, je pense. Il faudra s'accommoder de cet environnement jusqu'à ce que les responsables du parc viennent s'en occuper… »

Je fais mine de soupirer devant l'arbre qui causa l'accident de parcours de la jeune femme à la baguette magique. Elle pourrait nettoyer cet endroit en deux ou trois mouvements, si elle le voulait. Mais est-ce réellement mon problème, après tout ? Je n'en ai rien à faire de ce parc comme je n'en ai rien à faire de cette ville et de ces habitants. Je veux rentrer chez moi ou au moins faire de ce séjour quelque chose d'utile. Pourquoi une personne nous aurait envoyé ici s'il n'y avait pas une raison ? Qui est le plus ancien habitant des lieux, après le créateur des lieux ? Lui, au moins, aurait peut-être une réponse à donner !

« Dites-moi… Me permis-je de demander poliment à la dame, d'un air inquiet. Êtes-vous ici depuis longtemps ? Je suis arrivé hier et… Hum, je ne sais toujours pas trop ce qu'il se passe. Pourquoi sommes-nous ici ? »

Des réponses, ce n'est pas la première fois que j'en demande. Si elle n'en a pas, j'arrête les frais et je passe à la manière forte où c'est moi qui ferais cracher les réponses à la personne qui a osé m'enfermer ici.

_________________
Vous êtes si adorables
Difficile de savoir qui tuer en premier
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
La Maîtresse du Temps et de l'Espace
Messages : 99
Argent : 81
Date d'inscription : 17/08/2017
Age : 31
Localisation : En Suisse.

Feuille de personnage
Inventaire:
Pouvoirs et capacités: Possède toutes les capacités des Seigneurs du Temps.
True Love: Si je vous le disais, je devrais vous tuer.
MessageSujet: Re: (LIBRE) Non, je faisais un câlin au sol ! Mar 5 Sep - 19:11


Non, je faisais un câlin au sol !
LIBRE
feat.
MISSY


 

 



 

 

That the inhabitants of this city are annoying. Too much, fortunately some sort of the lot. Yes, I'm talking about myself. A poor little storm of nothing and everyone panics. We see that they are never returned to Axara, this world with magnetic storms of unimaginable violence. Where even our TARDIS aren't safe.

Aucun humour … Mettant ma main sur mon front en signe de désespoir, je me redresse et récupère mon parapluie. Je ne les quitte pas des yeux tous les deux, tous mes sens sont en éveil, écoutant le moindre bruit. Mon regard fut attiré lorsque la jeune femme sortit ce qui semble être une baguette magique ? Elle se prend pour une sorcière ?! Quelques secondes plus tard, elle fut complètement propre comme si on l’avait jeté dans une machine à laver géante.

Étrange … Elle se sert d’un vulgaire bout de bois pour interagir avec son environnement. Mon regard est maintenant posé sur le jeune homme. Quelque chose en lui sonne faux, complètement faux. Mon regard est suspicieux et méfiant, mais ce n’est pas l’unique raison de ma méfiance en lui.

« Ne l'écoutez pas. La tempête a fait des ravages cette nuit et des dégâts pareils ont dû faire plus d'une victime, je pense. Il faudra s'accommoder de cet environnement jusqu'à ce que les responsables du parc viennent s'en occuper… » dit-il trop poliment.

Prenant mon parapluie sans l’ouvrir, je le fais fonctionner tout en me rapprochant des dégâts. En réalité ce n’est pas un parapluie, mais un tournevis sonique-laser. Celui-ci produit un son qui varie d’intensité selon, ce que je suis en train d’analyser. Car avant qu’il ne soit une arme, c’est mon instrument scientifique.

Me rapprochant de l’arbre, je pose ma main dessus tout en m’appuyant sur mon tournevis sonique. En faisant cela, je vois le fil des événements sous forme de flashback. Effectivement, cela n’a rien avoir aux puissantes tempêtes que j’ai pu traverser sur différentes planètes durant mes voyages.

« Vous appelez ça, une tempête ? Je peux en provoquer une véritable pas un pet mouiller en plein milieu d’une mare ! Oui, des orages électromagnétiques accompagnés d’ouragan glacial cent fois supérieur à ce que les humains connaissent. » dis-je avec sarcasme.

Reprenant mon parapluie, je continue d’inspecter les lieux en analysant ce qui me passe sous la main. Je suis les différentes sonorités jusqu’à qu’elle me dirige vers le jeune homme ! Apparemment mon instrument réagit fortement à sa présence. Cela devient de plus en plus suspect, mon regard est beaucoup plus sombre.

« Dites-moi… Êtes-vous ici depuis longtemps ? Je suis arrivé hier et… Hum, je ne sais toujours pas trop ce qu'il se passe. Pourquoi sommes-nous ici ? » demande ce jeune.

Comme c’est étrange, il m’ignore complètement. Son attitude n’est pas normale, pour un soi-disant gentleman. Affichant un mauvais sourire, je me mets à rire aux éclats quand je comprends la supercherie.

« Vous êtes un sacré acteur ! Félicitation ! Vous auriez pu duper encore longtemps cette jeune femme aveuglée par votre … « gentillesse ». Que c’est si amusant de jouer le rôle du bon gentleman alors que c’est l’inverse, n’est-ce pas ? Ne soyez pas déçu, vous m’amusez tous les deux ! » lui dis-je soudainement avec sarcasme.

Claquant ma langue contre mon palais, je ne suis pas vraiment satisfaite du climat qu’il fait ici. Même si nous sommes prisonniers de cette ville, nous pouvons en modifier sa météo. Allez, j’ai envie de froid, hooo oui, le froid. Puis, la température commence à baisser et les premiers flocons de neige se mirent à tomber. J’affiche un large sourire satisfait de mon œuvre (mon TARDIS y est aussi pour quelque chose).

Volontairement, je ne réponds pas à sa question. Je vais voir ce qu’ils se disent avant d’intervenir. Après tous, je suis la Reine du mal cela veut dire que je fais ce que je veux. Cette fois-ci, je suis beaucoup plus proche de Peter. Me servant à nouveau de mon parapluie que j’avais accroché au bras, le son qu’il produit me confirme qu’il est lié au Temps. Pourtant, il n’est pas de mon espèce. Fermant les yeux, j’entends comme une petite voix dans ma tête qui me dit « Le Temps … Le Temps … »

« Vous devriez le savoir vous qui êtes voyageur à travers le Temps. Il fait bon frais maintenant, vous ne trouvez pas ? Je suis Missy, une Dame du Temps. » lui dis-je sûr de moi 
© Gasmask


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: (LIBRE) Non, je faisais un câlin au sol !

Revenir en haut Aller en bas
 
(LIBRE) Non, je faisais un câlin au sol !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Obama en chute libre ...
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]
» JEAN JUSTE LIBRE HEUREUX ! JACQUES ROCHE EST MORT POU JE'L !
» Pas sur la neige...[Libre]
» ♦ Juste une envie d'oublier ... [ Libre ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Cross-Over Town :: Crossovertown :: Banlieue :: Le parc-
Sauter vers: